L'autisme n'est pas une maladie mais une richesse de la neurodiversité humaine.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La communication

Aller en bas 
AuteurMessage
BenKoh
Ado Aspie
Ado Aspie
BenKoh

Messages : 107
Date d'inscription : 06/11/2018

La communication Empty
MessageSujet: La communication   La communication I_icon_minitimeMar 6 Nov - 15:21

La communication


La communication verbale:

La communication verbale asperger, sera souvent précise mais son esprit traitant les informations plus rapidement que sa capacité à verbaliser, cela le rendra compliqué à suivre pour quelqu'un d'autre. Il rebondira d'un sujet à un autre et même reviendra sur un sujet traité précédemment. (pensées en arborescence)

C'est une véritable gymnastique pour arriver à le suivre. Il pourra traiter plusieurs sujets en un temps très court. Cela peut sembler trop et fatigant pour certains neurotypiques.

Avec le temps, il prend généralement plus le temps se poser et canaliser son esprit.

L'asperger attend souvent de son interlocuteur qu'il lise dans ses pensées. C'est en réalité ses pensées qui en circulant trop rapidement, créé la frustration du décalage avec la personne en face qui peine à le suivre. Il peut devenir parfois agressif en constatant qu'il est compliqué d'échanger. Ce n'est évidemment pas personnel.

L'autiste étant autocentré, n'a pas forcément conscience, ni l'idée de penser aux difficultés de la personne en face.

Un enfant autiste souvent attendra qu'on le comprenne par sa manière d'être, de réagir ou de s'isoler à un moment précis. C'est une véritable partie de cache cache. Celui-ci s'isolera mais sera malgré tout attentif à son environnement et appréciera qu'on vienne le voir pour lui montrer qu'il n'est pas exclu.

La communication physique:
La communication physique n'est pas adaptée à l'autiste qui rejettera tout contact. Il ne tolérera qu'une personne proche et sans excès.

La communication visuelle:
La communication visuelle peut quant à elle s'avère beaucoup plus productive, étant très observateur, l'autiste pourra lire plus aisément dans les yeux d'une personne et cerner des états émotionnels peu perceptibles par d'autres. Il sera par contre plus compliqué de comprendre les intentions d'une personne.

La communication Internet:
L'informatique s'avère un moyen très utile de rentrer en contact et échanger avec la population. Cependant, l'absence de ton et de visage rendra compliqué la compréhension et l'interprétation de phrases potentiellement truffées de sous entendu.
C'est souvent un moyen de communication très conflictuel, il vaut mieux faire l'effort d'appeler la personne pour ne pas rompre des amitiés bêtement.

* Petit conseil pour les aspergers qui liront, personne ne vous oblige à répondre lorsqu'une conversation dégénère. Parfois la confusion provient aussi des personnes de mauvaises foi et celles ci vous vampirisent. Apprenez donc à laisser les conversations en suspens ou bien n'allez plus les lire. Réagir sous l'émotion, particulièrement dans un état dépressif peut vous faire du tort et vous faire regretter vos paroles.

La communication Téléphonique:
Vade retro satanas! Les autistes généralement n'apprécient guère téléphoner et encore moins téléphoner longtemps! Merci de passer pas SMS ou email.


Est ce vrai que les autistes n'ont aucun filtre?

Effectivement les autistes manquent de filtres et ont tendance même à surenchérir parfois. Les tabous et manières de la société ont tendance à l'agacer. Celui-ci peut parfois y répondre de façon insolence voir sarcastique.

Le temps lui apprendra à mesurer ses propos, voir lui apprendra à se retenir de parler même lorsque la situation est très tentante. Ce qui est particulièrement difficile pour l'autiste sociabilisé qui a tendance a donner son avis sur tout. Mais donner son avis sur tout, est-ce bien utile, nécessaire et attendu par les interlocuteurs?

Les autistes ne remarquent parfois que trop tard qu'ils ont blessé ou énervé une personne. Souvent il est trop tard et la situation est irrécupérable. Ne possédant pas les codes pour déchiffrer les neurotypiques, celui ci devra apprendre un certain temps avant de mieux anticiper et mesurer son attitude.

Les autistes plus renfermé rencontreront moins ce problème mais passeront plutôt pour des personnes maladroites.

Le côté brute de l'asperger sociabilisé peut faire peur ou être vu comme de arrogant, agressif ou sournois. Si l'aspie peut être "trash", ce qui est certain, c'est que ce n'est jamais dans l'intention d'être méchant gratuitement ou vicieux. Par contre il peut titiller volontairement énerver les personnes l'ayant déçu ou frustré.


Les Humeurs:

Les aspergers ont généralement une humeur égale voire fêtards pour certains lorsqu'ils sont dans de bonnes conditions.

A contrario, celui qui sera déprimé aura des sauts d'humeur et crises émotives parfois détonantes. L'empathie, la compassion et la compréhension de l'interlocuteur généralement calmeront l'état émotionnel.

Hélas étant souvent isolés (socialement, professionnellement) et n'ayant pas toujours les moyens d'exprimer son autisme en toute liberté, la déprime est l'humeur la plus récurrente.

Important a savoir:
Un autiste se confie rarement et n'exprime pas forcément tout ce qu'il ressent.
Ce qui explique le côté détonant des humeurs, c'est qu'ils sont de véritables cocottes minutes sous pression, mais avec le sourire.

La communication Wifi-h10


Dernière édition par Admin le Jeu 17 Jan - 19:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://autismeasperger.forumactif.com
 
La communication
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La communication ou les éléments de langage du SIRPA GIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Bulle Asperger :: Autistes Asperger (TSA) :: "Symptômes" du Syndrome Asperger (TSA)-
Sauter vers: